Un ami voulait monter un programme de télévision anglaise. Il lui fallait une séquence de présentation, et éventuellement un habillage pour les décors (il désirait filmer sur blue-screen, comme on le fait d’ordinaire pour la météo).

J’ai pensé à un environnement à mi-chemin entre cave et rue. Avec des décors sombres mais élégans, façon crépi. L’idée d’un éclairage à partir d’un néon m’est apparue. Il pouvait symboliser l’enseigne d’un magasin, ou l’éclairage d’une cave au système électrique vieillot. Pour l’écran de présentation de l’émission, j’ai proposé de mettre en valeur le titre.

L’ami passait son temps à griffonner le titre de sa future émission pendant que je cherchais une typographie. J’ai ainsi proposé de scanner son titre manuscrit pour l’utiliser comme néon en 3D avec le logiciel Softimage XSI. J’ai ensuite converti les courbes de ses lettres en tubes et ajouté des "bouchons" à certaines extrémités. D’autres parties des lettres se rejoignaient. En 3D, on peut à peu près tout faire, courber les tubes à loisir (en modélisation) ou répartir l’impression d’éclairage au fil des tube en fonction d’une texture plaquée sur leur longueur (des niveaux de gris : le noir étant l’absence totale de luminescence, le blanc l’intensité maximale). La texture des néons a été représentée par une image plaquée de couleur vert-jaune difforme, avec des mouchetages pour simuler des saletés. La texture luminescente reprend les mêmes couleurs vert-jaune. Pour chaque tube "lumineux", une reproduction de chacun est superposée, d’un diamètre légèrement supérieur, avec une matière simulant le verre : transparent et légèrement réfléchissant.

Les bouchons ont été modélisés avec une grande défiintion, des fixations pour maintenir la structure sur le mur ont été ajoutés ainsi que des tubes plus fins en guise de fils. Le mur sur lequel la structure de néons repose est une planche plate avec plusieurs textures : du grain pour le bump, une fractale pour les couleurs diffuses et le displacement (modification de la géométrie pour créer du vrai relief). Le résultat est une sorte de crépi. Cette texture pouvait être utilisée comme fond pour l’émission, avec quelques paneaux "accrochés".

Pour l’animation de la luminosité du néon, l’intensité de la brillance ("glow" dans l’obscurité) varie à la manière d’une vague avant de se stabiliser au maximum d’intensité. Plusieurs lumières ont été placées au sein de la structure, aux endroits où le néon était le plus lumineux pour écrairer le fond et les armatures (l’intensité de ces sources de lumière varie de la même manière que la luminance des néons (synchronisée avec).

Archives