Explorons une série d’effets visuels pour un court-métrage : "Toxic", réalisé en 2007 par "Jopo" pour Funk U Reprezent. Le film a été tourné en pellicule puis monté en numérique. Il nécessitait quelques plans truqués, dont voici le premier réalisé avec Combustion. Cela nous permettra d’explorer la 2.5D (simuler la 3D avec de la 2D).

Racontons le début de l’histoire : le personnage est séquestré et hurle fréquemment le nom Noémie. A ce moment du film, le prisonnier est cagoulé. Il ne sait pas ce qui lui arrive ni où il est. "On" lui ouvre une fermeture éclair au niveau de l’oeil pour qu’il puisse voir un message qu’on lui présente. La séquence présentée ci-dessus est composée de deux plans truqués.

Le premier plan représente l’oeil du prisonnier après l’ouverture du masque. Il n’a pas été possible de le filmer avec un cache autour de la source lumineuse pour restreindre avec précision son cône. Le plan a donc été tourné avec une lumière homogène sur tout le visage. Un cache a été dessiné sur un calque semi-transparent puis placé autour de l’image de l’oeil. Comme le visage est en mouvement, le cache a été animé pour suivre ses mouvements et permettre plus de réalisme. Les bords du cache sont adoucis, étant donné que la projection des ombres à l’intérieur n’est pas dure (la source lumineuse se trouvait assez loin dans la pièce). L’image animée du cache a été placée en superposition de celle de l’oeil. Sa transparence a été également ajustée pour permettre de laisser transparaitre le grain de la peau.

Dans le processus de montage du film, comme il a été tourné avec de la pellicule, les images pour le montage et les tests des effets visuels étaient de basse qualité. Il a ensuite été nécessaire de sortir les images pour les effets visuels en haute qualité pour vérifier que tout était harmonieux. Puis, toutes les images nécessaires pour le montage final ont été extraites en haute qualité à la phase de conformation et les effets (sur calques semi-transparents) ajoutés.

Pour le deuxème plan, il était nécessaire de disposer d’images en haute qualité tirées du tournage. En effet, ce plan où le regard se promène dans la pièce n’a pas été filmé. Il a été créé à partir d’images fixes (et le film du bras qui apporte le carton). La difficulté de ce plan résidait dans le chemin parcouru par le regard (la caméra), il a donc été scénarisé : l’oeil du prisonnier redécouvre le monde environnant après une longue période dans le noir. Il regarde autour de lui puis vient se fixer sur le carton qu’on lui tend. Tout cela à travers la capuche entre-ouverte.

Pour réaliser les mouvements du plan, il a fallu donner l’impression de déformations des perspectives lors des mouvements de caméra. Dans le logiciel de compositing, un scène en 3D représentant la pièce a donc été créée, avec des planches à différentes distances de la caméra et orientées dans plusieurs directions. Des photographies ont été placées sur les planches. C’est ce qu’on appelle de la 2.5D, de la 3D recréée à partir d’éléments 2D. Les mouvements du regard sont représentés par la rotation de la caméra, mais aussi la rotation des planches de la pièce (en fonction de ceux de la caméra) pour créer l’effet presque imperceptible de déformation des perspectives (un focale courte aurait dû être utilisée si ça avait été filmé). Sans ces déformations, le plan était beaucoup plus statique et visiblement faux. Au premier plan, une photo du masque a été placée, avec une "ouverture" (la partie de l’image est à cet endroit transparente) pour permettre de voir à travers. Notons que la fermeture éclair, largement hors focus, est à moitié transparente et légèrement animée.

La maina vec le carton a été isolée image par image pour permettre d’être incrustée dans la pièce. Il a fallu ensuite ajouter du grain aux différentes parties de la composition car les photographies ont été prises avec un appareil différent de la caméra qui a filmé la main, ainsi que pour coller avec le reste des images du film.

Voilà le film "Toxic" en entier (le second plan expliqué ici est à 6’35") :

La suite des explications des effets de ce film dans les prochains articles...

Archives